Le texte suivant s'inspire largement du livre 'the watercolorist's essential notebook', de Gordon Mc Kenzie, que je vous conseille vivement.

1. Transparent, semi-transparent ou opaque ?

La quantité de lumière qui traverse la peinture, se réflechit sur le papier blanc et se reflète dans l'oeil du spectateur détermine la luminosité de la couleur.Le blanc du papier transparaît à travers les couleurs transparentes. Plus une couleur est opaque, moins le résultat sera lumineux, parce que les couleurs opaques ne laissent pas passer la lumière. Si vous diluez une couleur opaque dans beaucoup d'eau elle apparaîtra plus transparente mais elle perdra de son intensité. Si vous avez l'intention de poser plusieurs lavis supperposés il vaut mieux utiliser les couleurs transparentes et semi-transparentes.

Couleurs opaques

- jaune cadmium
- orange cadmium
- rouge cadmium
bleu ceruleum
- jaune ochre
- rouge anglais
- light red
- rouge indien
- rouge de venise
- sepia

Couleurs transparentes

- aureolin
- jaune indian yellow
- rose permanent
- rouge quinacridone (PV19)
- outremer
- bleu de cobalt
- bleu phtalo (PB15)
- vert émeraude
- vert phtalo (PG7)
- sienne brûlée

Pour vérifier la transparence des couleurs, faites deux lignes à l'encre de chine et laissez les sécher convenablement. Appliquez une bande de chaque couleur très peu diluée sur l'encre : plus la couleur masque le noir, plus la couleur est opaque

demonstration :


de gauche à droite
Aureolin
Jaune Cadmium
Gomme gutte
Ocre
Sienne naturelle
Quinacridone gold
Jaune Naples
Cadmium orange
Cadmium rrouge
Quinacridone rouge
Cramoisi d'alizarine
Quinacridone magenta

 

de gauche à droite
Permanent Rose
Rose garance
Rose doré
Brun de garance
Light red
Sienne brulée
Cobalt bleu
Outremer
Winsor bleu
Bleu de prusse
Bleu céruleum
Cobalt violet
Winsor violet
Cobalt turquoise

 

 

 

 

2. Que signifient les numéros des pigments ?

Il n'y a pas de norme pour désigner les noms de peinture, ce qui peut compliquer votre choix. Des peintures de même composition chimique peuvent avoir des noms différents en fonction de la marque, comme le bleu de phtalocyanine qui s'appelle Monestial, Winsor, Thalo, etc. Cependant, à chaque fabricant sa marque de fabrique et, ces bleus sont légerement différents. A contrario, d'autres peintures peuvent porter le même nom mais avoir une composition chimique différente

L'American Society for Testing and Materials (ASTM) a essayé de fixer une norme. Elle demande que soient précisés sur les tubes le nom courant de la peinture et le code des pigments (ou l'index). Le Violet Permanent est fait par exemple à partir du pigment PV19 (index 46500).


Nom courant
pigm
nombre
Chimie

Raw sienna

PY43

77492

Natural iron oxide

Burnt sienna

PBr7

77491

Calcined natural iron oxide

Raw umber

PBr7

77491

Natural natural iron oxide + manganese dioxide

Burnt umber

PBr7

77491

Calcined natural iron oxide + manganese dioxide

Yellow ochre

PY43

77492

Natural iron oxide

Indian red

PR102

77491

Natural iron oxide

Aureolin

PY40

77357

potassium cobalt nitride

Cadmium red

PR108

77202

cadmium sulphoselenide

Cadmium yellow

PY37

77199

cadmium sulphide

Cerulean blue

PB35

77368

cobalt / tin oxide

Cobalt blue

PB28

77346

cobalt / aluminium oxide

Ultramarine

PB29

77007

sodium alumino-silicate with sulphur

Manganese blue

PB33

77112

barium manganese

Viridian

PG18

77284

hydrated chromium sesquioxide

Alizarin crimson

PB83

58000

1,2 di-hydroxyanthraquionine

Permanent rose

PV19

46500

quinacridone violet

Prussian blue

PB27

77510

alkali ferriferrocyanide

Winsor blue

PB15

74160

copper phtalocyanine

Winsor green

PG7

74260

chrlorinated copper phtalocyanine

Winsor red

PR2

12310

BON arylamide

Rose madder genuine

NR9

75330

madder root

Ivory black

PB6

77267

bones

 

 

3. Tenace ou non-tenace ?

Il est toujours possible d'effacer une couleur qui a séché (avec une éponge, une brosse mouillée) , mais le résultat sera plus ou moins réussi. Certains pigments peuvent s'ôter complètement, alors que d'autres laissero toujours une marque sur le papier. Comme cela dépend aussi du papier que vous utilisez, le mieux est de faire des tests

Couleurs tenaces

- Jaune indien
- Cramoisi d'alizarine
- Bleu phtalo (PB15)
- Vert phtalo (PG7)

Couleurs non tenaces :

- Rose permanent
- Aureoline
- Vert émeraude
- Bleu cobalt

Pour vérifier la tenacité d'un pigment, peignez et laissez coimplètement sécher un carré de 5cmx5cm. Avec une brosse (style peinture à l'huile) mouillé, frottez le centre du carré pour faire partir la couleur.

Voilà un exemple de tests réalisés sur papier Montval : sur ce papier, les couleurs s'effacent très facilement. Finalement, le vert de Winsor s'efface mieux que ce que je ne le pensais.

Essai sur papier Montval grain fin 300g/m²

Rose Garance - Auréoline - Bleu Cobalt - Vert émeraude
Alizarine - Jaune Indien - Bleu Winsor - Vert Winsor

 

 

3. Permanent ou fugaces ?

Les pigments permanents sont stables dans des conditions standards d'éclairage. Certains pigments s'affaiblissent à la lumière, on dit qu'ils sont fugaces.

La plupart des pigments en peinture sont permanents. Cette indication figure sur les nuanciers.

Pigments à éviter :

Ci-dessous la liste des pigments fugaces et les couleurs succeptibles de les contenir :
- NR4- , NR9- , PR83- , PR181- , PR106- , PO34- , PY1- (Alizarin / garance)
- PR4- , PR23- , PR48:1- , PR48:2- , PR48:4- (laque, vermillon)
- NBr8- (Van Dick)
- PY34- (Jaune chrome)
- PY1- ,NY24- , PO1- (Gomme gutte)
- PG8- , PG12 -, PY1- , PY100- (vert de Hooker et de vessie)

Pas de panique cependant, il faut un certain temps avant que de vraies différences apparaissent ! Je vais lancer mes premiers tests (résultats d'ici six mois...)

 

 

4. Granularité

Plusieurs pigments laissent, une fois secs, un lavis nou uniformen, moucheté. C'est ce qu'on appelle la granulation, qui peut produire de magnifiques effets de texture. Pour favoriser cet effet, il faut beaucoup d'eau dans le lavis initial et le laisser sécher bien à plat.

Les pigments qui granulent le mieux sont : outremer, terre d'ombre naturelle, voilet de cobalt, bleu céruleum.

Il existe un médium de granulation chez Winsor & Newton, mais je ne trouve pas les résultats très concluant.

 

 

5. Fluidité

La fluidité est la manière dont une goutte de peinture diffuse dans une zone mouillée. Certaines couleurs diffusent très loin (alizarine, bleu winsor), d'autres sont plus 'lourdes' et ne s'étalent pas beaucoup (rouge de cadmium). Le résultat dépend également du papier et de son degré d'humidité.

Il est possible d'augmenter la fluidité des pigments en ajoutant une goutte de fiel de boeuf dans l'eau (mais l'odeur n'est pas très agréable...)