> le matériel > les pinceaux

 

Les pinceaux doivent être choisis et traités avec soin. N'oubliez qu'ils transcrivent le geste de votre bras sur le papier !
Le choix des pinceaux est vaste. Il existe différents types de poils, différentes formes, différentes tailles. Parmi les critères de choix d'un pinceau, on peut citer :
la capacité d'absorption d'eau : les poils naturels absorbent et retiennent une grande quantité d'eau, que l'on peut ensuite libérer sur la papier.
la pointe (pour les pinceaux ronds) : certains pinceaux, même de gros diamètre, ont une pointe remarquablement fine qui permet de tracer les détails. C'est le cas des pinceaux en martre, par exemple.
l'élasticité : c'est la capacité qu'ont les poils à revenir en place après un coup sur le papier. Les peintres qui ont un style gestuel chercheront des pinceaux très élastiques.

Lorsqu'on achète un nouveau pinceau, les poils sont souvent enduits de gomme arabique pour les protéger. Pour dissoudre cette couche, laissez tremper les poils quelques minutes dans de l'eau tiède.

 

 

Les différents types de poils

Les poils des pinceaux sont naturels ou synthétiques - certains sont même un mélange des deux. Les poils naturels ne sont pas complètement lisses et retiennent une plus grande quantité d'eau que les poils synthétiques.

La martre
Les pinceaux en poils naturels les plus prisés sont sans conteste les pinceaux en martre. La martre est un petit rongeur de Sibérie. Très coûteux, son poil est pourtant le plus apprécié des aquarellistes. Il retrouve toujours sa forme originelle sa pointe est extrêmement fine. Il existe différentes espèces de martre ; la plus recherchée pour la fabrication des pinceaux est la martre Kolinsky (région de Sibérie)

Le Petit-gris (écureuil)
Les poils de la queue des écureuils de Russie ou du Canada sont un substitut intéressant de la martre. Les pinceaux en petit gris sont bien meilleur marché, leur capacité d'absorption est appréciable. On les conseille pour la réalisation de lavis, mais en raison de leur mollesse ils sont peu adaptés à la peinture proprement dite.

Poils synthétiques
On peut aujourd'hui produire des filaments synthétiques de qualité supérieure, possédant le ressort de la martre et capables de reprendre rapidement leur forme initiale. Malheureusement, à la différence des poils naturels, leur capacité d'absorption est réduite.

pinceaux en martre

pinceaux en petit-gris

 

 

Les différentes formes possibles

Les différentes catégories de pinceaux se distinguent par la forme de leur virole et de leur touffe de poils. Les viroles sont plates ou rondes, et selon la disposition des poils l'extrémité est pointue, bombée, ou carrée.

Les pinceaux ronds
Ce sont les pinceaux les plus connus et les plus utilisés pour l'aquarelle. Leur forme permet une grande liberté de mouvement : lavis, détails fins, technique de brosse sèche, etc.

Pinceaux plats
Ces pinceaux emmagasinent moins de peinture que les précédents, mais ils sont plus précis pour dessiner les contours. C'est un instrument idéal pour les bandes et surface aux contours nets. Ce type de brosse estégalement très pratique pour couvrir rapidement une surface.

Pinceaux éventails
Grâce à leur virole très aplatie, les poils de ces pinceaux forment un éventail. Ils servent à créer des textures particulières (brosse sèche).

Pinceaux japonais
L'art du pinceau japonais mériterait un site à lui seul. Outre la peinture orientale traditionnelle (sumi-e), les pinceaux japonais permettent de créer facilement des touffes d'herbes - une vraie chance pour les paysagistes !

Les pinceaux spéciaux
Il existe encore d'autres types de pinceaux, qui méritent tous d'être essayés - si votre budget le permet, évidemment. Citons par exemple la brosse à filets : c'est en fait une très longue réservées aux détails filiformes. Le pinceau à lettre estégalement intéressant...

petit-gris, langue de chat, pinceau rond, brosses carrées, pinceau éventail

 

 

quelques coups de pinceaux (sur papier Arches grain fin)

pinceau rond

langue de chat

pinceau carré

pinceau chinois

pinceau rond sec

 

Taille et numérotation des pinceaux

Tous les pinceaux portent un numéro qui est imprimé sur le manche. Cependant, cette numérotation n'est pas standardisée et des différences existent d'une marque à l'autre. Le mieux est d'essayer... où de comparer les pinceaux par le diamètre (largeur) de leur virole !

 

 

Pour bien débuter

Pour commencer à peindre à l'aquarelle, il n'est pas nécessaire d'acheter trop de pinceaux - ça viendra par la suite... Je peux conseiller le matériel suivant :
un pinceau rond en martre ou synthétique, de taille moyenne (diamètre de 1 à 1.5 mm), pour l'application de petits lavis et l'essentiel des détails
une brosse plate (synthétique), de largeur correcte - 2 à 3 cm - pour les lavis de grande dimension
un pinceau très fin (synthétique) pour les derniers détails.